Une plante médicinale réputée… (L’ortie piquante).

L’ortie prolifère dans les lieux en friches, dans les campagnes, au bord des routes et des murets mais il lui arrive aussi de s’installer dans nos jardins.Image

La grande ortie (Urtica dioica) et sa petite cousine à la taille plus réduite (Urtica urens), font toutes deux partie de la famille des Urticacées. Comme leurs noms l’indiquent, ces plantes sont pourvues de poils urticants sur toutes leurs parties aériennes dont le contact provoque l’apparition de cloques rouges, suivi d’un phénomène de brûlure et de démangeaisons qui leur a valu une mauvaise réputation et un arrachage acharné.

Pourtant les domaines d’application de l’ortie sont vastes et cette plante utile devrait avoir une place de choix dans nos jardins.

L’ortie piquante est une vivace herbacée connue pour posséder de nombreuses propriétés thérapeutiques. Elle est non seulement utile au potager mais peut aussi être consommée, notamment pour leur forte teneur en minéraux et vitamines.

J’en ai pris plusieurs tasses de tisane de cette plante qui pousse dans mon jardin contre la fatigue.

Une plante médicinale réputée

 Depuis toujours les hommes ont utilisé l’ortie pour soigner les maux courants : son jus arrête les saignements que ce soit en application sur une plaie ou pour stopper les saignements de nez. C’est aussi un remède traditionnel féminin qui réduit sensiblement un flux menstruel trop abondant, combat l’anémie et stimule la montée de lait.

L’ortie possède aussi un pouvoir dépuratif bien connu : utilisée comme diurétique, elle combat le phénomène de rétention d’eau, la goutte, et les calculs rénaux.

Les capacités anti-inflammatoires de sa racine font de l’ortie la plante idéale pour traiter l’arthrite, des études sont d’ailleurs en cours sur le sujet.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, son jus soulage les piqûres d’insectes et les démangeaisons.

En tisane, elle permet de soigner les problèmes d’allergies respiratoires comme le rhume des foins ou l’asthme.

L’ortie et le jardinage écologique

Outre ses nombreuses propriétés que nous venons d’énumérer, l’ortie est l’alliée du jardinier.

Un tapis d’ortie au fond du jardin est une réserve pour la biodiversité ; de nombreux insectes s’y intéresseront de près comme les papillons et autres coccinelles.

Vous pourrez aussi confectionner le fameux purin d’ortie à la fois préventif et curatif. Riche en azote et en potasse, il constitue un engrais naturel très efficace, et renforce la résistance des plantes aux maladies. Appliqué en pulvérisation sur le feuillage il met en fuite les pucerons et autres parasites.

Vos commentaire me feront grand plaisir ; cela m’aiderez et m’encouragerais à aider d’autre gens en difficulté.

Ps : tout ce que je vous demande est de partager ce contenu avec vos proches  bienaimés ; svp !

Amicalement à vous !

Mustapha

Poster un commentaire,svp

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s