L’alchémille, une plante remède, généralement chez les femmes.

alchémille(feuilles)

La plante Alchémille (Alchemilla vulgaris) est plante vivace de la famille des rosacées ; On en compte plus de 50 espèces, assez difficiles à distinguer entre elles. On peut la reconnaitre par sa tige verte aux teintes rougeâtres, mesure de 10 à 30 centimètres et par ses feuilles circulaires, formant des lobes dentelés.ses petites fleurs d’une couleur jaune virant vers le vert d’où la floraison est de mai à octobre.

Originaire d’Europe et d’Amérique du Nord, elle pousse dans de nombreux milieux, des bois aux pâturages humides, des prés aux montagnes.

alchémille(fleurs)

Elle est utilisée pour traiter certaines affections gynécologiques, soulager le syndrome prémenstruel et certains symptômes liés a la pré- ménopause et dans le traitement des gastro-entérites, des aphtes et des stomatites…

L’alchémille commune possède des propriétés dites lutéiniques, son action étant proche de la progestérone ; donc hormonale, en fait un très bon remède contre les syndromes prémenstruels, mais aussi lors de la pré-ménopause, en cas de règles abondantes ou de cycles irréguliers.

 

Autres noms de l’alchémille : pied de lion, plante des alchimistes, manteau de Notre-Dame, patte de lapin, porte rosée, pied de griffon et lady’s mantle  en anglais et « lihaaf esa-yda » ou «kobisa »  en arabe.

 

Principes actifs : Les feuilles renferment : les tanins, flavonoïdes, triterpènes, acide salicylique, phytostérol, saponine, acide palmique et acide stéarique.

 

 

Ses vertus : astringent, diarrhéique, diurétique, tonique, vulnéraire, anti-inflammatoires, décongestionnantes , hémostatique, calmant, antibactériennes, anti-rhumatismale, antihémorragiques, cicatrisantes et anti-oxydantes.

.Ses propriétés :

  • favorisant le resserrement des tissus.
  • les syndromes prémenstruels.
  • soulage les douleurs des règles, aide à favoriser et régulariser les règles et lutter  contre les règles douloureuses ou trop abondantes. régularise la dysménorrhée.
  • Perte blanche, douleurs utérines, problème accompagnement l’accouchement.
  • en cas de diarrhée bénigne chez la femme enceinte.
  • les troubles gastro-intestinaux.
  • une bonne circulation sanguine.
  • arrête les hémorragies.
  • Efficace contre la la dysenterie.
  • utile en cas d’angine, de céphalées et pour les personnes souffrant de rhumatismes.
  • aide dans le traitement du diabète.

Usage externe :

  • soulage lesjambes lourdes et les chevilles gonflées
  • traiter des affections vaginales telles que les pertes blanches.
  • bain de bouche (aphte).
  • maintenir une bonne hygiène buccale.
  • En compresse, elle lutte contre la cellulite et s’avère aussi efficace contre les vergetures.
  • en cas d’angine, de céphalées et pour les personnes souffrant de rhumatismes.
  • pour raffermir les tissus de l’appareil génital féminin.
  • Cicatrisante des plaies et ulcères cutanés.
  • En compresse, elle lutte contre la cellulite et s’avère aussi efficace contre les vergetures.
  • action rapide sur lespiqûres d’insectes

Précautions d’emploi :

Elle doit être utilisée avec précaution pour toutes  personnes prenant un contraceptif oral.

Contre-indications

L’alchémille est contre-indiquée aux personnes souffrant de gastrite ou d’ulcère gastroduodénal.elle peut perturber les traitements par les anti-vitamines K ; les personnes présentant un risque de phlébite(l’obstruction complète d’une veine) ou thrombose.

L’alchémille doit être évitée en cas de prise de contraceptifs oraux en raison de son action similaire à celle des progestatifs.

Effets indésirables

En raison de sa forte teneur en tanins, l’alchémille est susceptible de favoriser la constipation si elle est absorbée à fortes doses ou durant une période prolongée.

 

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

Associée à certaines plantes, l’alchémille peut favoriser la perte de poids.

Interactions avec des médicaments

Pas d’interaction connue.

Notice : Si vous êtes sous traitement médicamenteux, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre un traitement phytothérapeutique.

Usage culinaire :

Consommable aussi bien par l’homme que par le bétail, elle donne un goût particulier au lait et au fromage.

On peut utiliser les feuilles séchées, accompagnées de feuilles séchées de primevère officinale, pour parfumer le thé.

Bon à savoir :

-Au Moyen Age, cette plante était déjà utilisée en phytothérapie,  pour redonner la virginité aux femmes et de l’éclat aux seins flétris. (Seins superbes).. C’est d’ailleurs de là que vient son nom de « lady’s mantle » (manteau de dame), puisque la plante était connue pour raffermir les tissus de l’appareil génital féminin en enveloppant celui-ci tel un manteau.

 

-C’est en fait au début du XXe siècle que le prêtre et herboriste suisse Johann Künzle a démontré son utilité dans le soulagement des douleurs prémenstruelles, mais aussi dans la préparation de l’accouchement.

– La plante figure dans la liste A de la Pharmacopée française.

Amicalement à vous !

Mustapha.

Svp, découvrez mon premier livre intitulé « posologies des plantes médicinales d’Algérie » (première partie)

(description, propriétés, posologies et astuces)

Poster un commentaire,svp

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s